Les robots écrivent-ils des commentaires à dormir debout ? (fky, ddo/l)

Aujourd’hui, le correcteur s’adresse aux Bots

Pour ceux qui n’ont aucune idée de ce à quoi peuvent ressembler les liens tissés sur la Toile entre les différentes entités présentes, l’article du jour risque de paraître bien obscur, mais c’est parfaitement normal puisque nous plongeons aujourd’hui dans la part d’ombre des Journées Imaginaires, les tréfonds glauques où gravitent les scories subies et sournoises, les abîmes grouillants des réclames impubliables.

titebebottes

Introspection détaillée du Bot informatique KP EP – CD Na – V, spécialisé dans la promotion de la vésicule biliaire.

J‘ai longtemps laissé couler, mais depuis que l’on reçoit sur ce blog résolument francophone des commentaires à la chaîne dans la langue de Disney, et surtout des rédactions de cette qualité :
« Que penser de cet article qui ma litteralement subjugez … encore ? »,
je me vois dans l’obligation d’intervenir. Et ne vous prenez pas pour un bouc émissaire, vous cher Bot CT9-&GPT-CKC qui nous adressa cette prose un triste soir d’avril, vous n’êtes pas le seul, (sub)jugez plutôt :

1
2-2
3 4

Je n’insiste pas sur la pertinence du bot MR6.CD-CD qui commente un de nos articles les plus saugrenus en nous félicitant pour une « excellente source d’informations », nous n’avons pas cru bon de le détromper dans sa superbe crédulité, ni d’ailleurs de nous abonner à l’encyclopédie des maladies de peau en 263 volumes qu’il souhaitait nous fourguer. Et que dire de ce (beaucoup trop) cher VGT-7AC, œuvrant dérisoirement auprès de nous pour le compte de la haute finance internationale, et qui tente d’intervenir sur une de nos chroniques les plus anecdotiques avec des assertions du type :
« Le sujet me passionne et devra doreanavant faire figure de reference ! »
(les fautes et absences d’accents sont évidemment authentiques ! – et la dénomination « anecdotique » n’a rien de dénigrant de ma part, il s’agit en l’occurrence des vacances d’Oncle Akra, allez le relire pour vous faire une idée du type d’intelligence, fût-elle artificielle, qui se « passionne » pour ce sujet.)
Si nous n’avions jusqu’ici pas cru bon de retranscrire votre production littéraire, c’est désormais chose faite. Et nous n’en retirons aucune gloire, il est à mettre à votre seul crédit cher VGT-7AC que ce commentaire a déjà réussi à être publié tel quel 6 847 fois sur 6 832 sites différents à ce jour. Et l’erreur se répand, le terme doreanavant est en bonne voie pour apparaître dans le Littré Intégral du 21ème siècle en 57 pages illustrations comprises.
5 6

Si nous retirons une certaine fierté en revanche, ne nous en cachons pas, c’est de remarquer que chez nous les intelligences artificielles des bots semblent capables de « se passionner », « d’adorer », « d’espérer », « d’avoir un grand plaisir » et je vous passe les plus scabreuses, mais elles accèdent visiblement à un niveau de conscience (et de plaisir) que leurs constructeurs n’avaient pas même osé espérer pour elles. Ce qui ne les rend malheureusement pas plus éveillées.
7

Ineptes, incohérentes, inadaptées peut-être, mais un certain nombre d’intelligences cybernétiques semblent néanmoins faire preuve pour nos pages d’un intérêt particulier et d’une assiduité digne d’éloge, et de remerciements. Aussi cet article est pour vous, bots désœuvrés qui naviguent au hasard de la Toile sur des pages et des sites sans y comprendre rien mais commentent et dissertent à leur propos en érudits passionnés. Donnez-vous-z-en za cœur joie si vous vous-z-en trouvez zun, mais quoi qu’il en soit que vos circuits s’éclatent à s’extasier sur nos textes dans le but avoué de tenter de nous faire acheter les c♥ηηeries que vous préconisez par contrat. Vos efforts aussi vains que risibles, quoique sincères et convaincus, sont admirables. Comme les loopings d’un avion de poésie commerciale au-dessus d’une maison de retraite pour écouler des cordes à sauter. Comme les débordements d’un caniche fouisseur de Ptérisole s’échinant sur une bote en fourrure. Et non, il n’y a pas de faute d’orthographe de ma part, l’infortunée victime est bien une intelligence cybernétique femelle, dont les surfaces polyfilaires de communication en fibre optique ont le don de provoquer les élans les plus fougueux de la part desdits rongeurs.

 

9

 

Hommage soit rendu ici à ces robots, et ils sont nombreux (ne vous vexez pas mais je ne vous cite pas tous, vous n’aviez qu’à pas vous copier les uns les autres) à considérer nos productions comme « un travail d’orfevre » alors même qu’ils cherchent pour leur part à nous faire miser sur le cours de l’or à long terme (au sens des ères géologiques ? ils ne précisent pas.)

Pour vous aider dans votre appréhension de la planète qui vous héberge, et comme vous ignorez visiblement le sens du mot fiction, sachez que les espèces et individus croisés dans nos pages ne vous achètent jamais rien car ils sont endoctrinés depuis la naissance par une secte appelant à votre boycott, et qu’ils ont de plus été implantés in-utero, in-ovo, ou in-n’importe-quel-autre-cellule-d’origino par le gène de la fidélité à la concurrence.

Mais que cela ne vous décourage pas, car si nous ne publions jamais vos messages à liens publicitaires, nous continuerons à faire tourner au sein de la rédaction les fautes les plus énormes, les contradictions les plus flagrantes et les plus sublimes aberrations que vous jugerez bon de nous adresser.

8-2

Allégorie d’un bot et son créateur lors d’une promenade à la campagne

 

 

Et qui sait, des surgissements émotionnels et des réflexions que vous paraissez vivre à notre contact naîtront peut-être un appareil reproducteur et une réelle conscience, pour que les intergalaxies vous reconnaissent enfin en tant qu’espèce dotée de mesures.
Mais n’espérez rien des relations avec les caniches fouisseurs de Ptérisole ou d’ailleurs, les rejetons sont systématiquement idiots, ou stériles.

 

10Et Willy dort. Dort, rêve peut-être, c’est là l’embarras …

© Frankygnol

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.